EUROPE LE MYTHE GREC

Pour l'Europe 100% laïque

« Se référer à la parole de dieu à tout bout de champ freine le développement des sociétés »

Abdelmajid Charfi, réformateur tunisien

frapinath.com

Europe : Zeus en fut follement amoureux

 

Le continent européen doit son nom aux poètes grecs de l'Antiquité. Selon le mythe, Europe est le nom d'une princesse phénicienne que Zeus enleva par ruse pour s'unir à elle sur l'île de Crète. De cette union naquirent d'autres mythes fondateurs, comme celui de Dédale, d'Ariane, du Minautore et du Labyrinthe.

L'enlèvement d'Europe, selon une aquarelle

de Gustave Moreau (1869).

Vous souhaitez réagir à cet article ?

ECRIVEZ-NOUS

contact@frapinath.com

S'il fallait encore prouver à ceux qui veulent réduire le continent européen à un périmètre chrétien, il suffit de citer le seul nom d'Europe pour anéantir cette volonté fallacieuse d'appropriation religieuse du dit continent..

Europe nous vient de Grèce. Selon ce qu'on en sait aujourd'hui, le texte le plus ancien, considéré comme fondateur du mythe, appartient à  Moschos de Syracuse, poète et érudit du IIe s. avant JC. Il consacra un poème de 167 hexamètres au mythe d’Europe - et non à son seul enlèvement.

Le poète dit qu'Europe, princesse phénicienne, fille d'Agénor, roi de Tyr, et de Téléphassa, se promenait avec des compagnes sur la plage de Sidon.

La voyant, Zeus en tomba éperdument amoureux.

Pour la séduire, il se métamorphosa en taureau blanc au front orné d’un disque d’argent et surmonté de cornes en croissant de lune pour échapper à la surveillance de sa propre épouse, Héra, et pour mieux approcher les jeunes filles sans les effaroucher.

Se mêlant paisiblement à leurs jeux, il se laissa même caresser par Europe, qui, attirée par l'odeur d'un crocus qu'il mâchonnait, tomba sous son charme et s'assit sur son dos.

Chevauchant l'animal, la belle princesse fut enlevée sur l'île de Crète, à Gortyne. Sous un platane qui depuis lors est toujours vert, Europe s'accoupla avec Zeus transformé sous forme humaine cette fois. De leur union naquirent Minos, Rhadamanthe (qui deviendront juges des Enfers) et Sarpédon, qui s'exila à Milet (Anatolie).

Plus tard, Europe fut donnée par Zeus comme épouse au roi de Crète, Astérion.

De cette autre union, celle d'Astérion avec Pasiphaé, naquirent ces autres mythes et personnsages de Dédale, du Labyrinthe, du Minotaure et d'Ariane, qui n'ont plus jamais cessé d'inonder la littérature, le théâtre, la philosophie et les arts sous toutes leurs formes d'expression.

 

Pour plus de détail, lire ICI