ANATOMIE DU PREPUCE

Pour l'Europe 100% laïque

« Se référer à la parole de dieu à tout bout de champ freine le développement des sociétés »

Abdelmajid Charfi, réformateur tunisien

frapinath.com

Vous souhaitez donner votre avis ?

Ou encore parler de vos combats contre les mutilations ?

Que vous soyez d'accord ou non avec les auteurs des articles publiés dans cette rubrique, exprimez-vous librement :

contact@frapinath.com

Le prépuce

Cet organe lié au pénis possède son anatomie propre, avec des fonctions physiologiques, prophylactiques et sensorielles importantes.

Il dispose de 10 à 20 000 terminaisons nerveuses faisant de lui la zone érogène la plus sensible chez la pluspart des hommes non circoncis..

Plus de 10 0000 terminaisons nerveuses

sous quelques centimètres carrés de tissus humains

Le prépuce n'est pas un simple capuchon de chair faisant office d'étui souple au gland de la verge. C'est un organe à part entière, ayant ses fonctions et sa sensibilité propres.

Chez le garçonnet qui vient de naître, les organes sexuels ne sont pas encore entièrement formés. Le prépuce constitue une véritable protection du gland auquel il adhère. Il faudra plusieurs années encore pour qu'il soit entièrement rétractable.

De fait, la rétraction du prépuce, appelée aussi décalottage, se produit généralement bien plus tard que ce qui était cru autrefois. Environ 44 % des garçons ont un prépuce pleinement rétractable entre 10 et 11 ans et environ 95 % ont un prépuce pleinement rétractable à l’âge de 18 ans. Un prépuce non rétractable est la condition la plus commune jusqu’à l’âge de 10-11 ans. Une étude datée de 2005 rapporte que l’âge moyen de la première rétraction du prépuce est de 10,4 ans.

A la naissance du garçon, et pendant plusieurs années, le prépuce adhère au gland de la verge. Pédiatres et urologues conseillent de plus en plus de ne pas y toucher, ni même de le décalotter afin d'éviter tout arrachement ou traumatisme.

Prépuce rétracté (à gauche) et prépuce couvrant le gland. Ce organe exerce plusieurs fonctions, de protection contre les attaques microbiennes et de lubrification. C'est un agent important du plaisir lors des relations sexuelles.

Le prépuce recouvre et protège le gland ainsi que le méat urinaire. Chez la plupart des hommes, le prépuce protège l’environnement stérile des voies urinaires durant l’enfance et maintient l’humidité de la muqueuse du gland tout au long de la vie (par définition, une muqueuse doit rester humide et lubrifiée).

Le prépuce possède aussi des fonctions immunologiques qui aident à protéger le corps des agents pathogènes :

la contraction du sphincter de l’orifice préputial fonctionne comme un clapet de non-retour : permettant à l’urine de s’écouler, mais empêchant l’entrée de contaminants infectieux ;

la glande apocrine du prépuce interne sécrète du lysozyme, une enzyme qui détruit la paroi bactérienne et agit également contre le VIH .

l’humidité sous préputiale lubrifie et protège la muqueuse du gland, zone érogène très sensible ;

la haute vascularité apporte des phagocytes – cellules humaines permettant de combattre les infections.

L’épiderme du prépuce contient des cellules de Langerhnas qui sécrètent des cytokines -  molécules qui régulent l’intensité et la durée de la réponse immunitaire.

Une étude de 2007 signale que les cellules de Langerhans produisent une substance qui constitue une barrière contre l’infection du VIH.

Appartenant au pénis, le prépuce constitue une zone érogène de première ordre. Il contient entre 10 000 et 20 000 terminaisons nerveuses avec une densité approximative de 100 par centimètre carré. La densité la plus élevée de récepteurs est au niveau de la bande striée, une partie de la face interne du prépuce. Chez la plupart des hommes, me prépuce constitue la zone la plus sensible du pénis au toucher.

Lors de rapports sexuels, la verge étant en érection, le prépuce déplié fournit une réserve de peau qui compense l’allongement du sexe masculin tout en lui permettant de conserver un manchon mobile qui facilite les mouvements de va-et-vient liés à l’activité sexuelle en limitant les frottements, pour le plaisir partagé des deux partenaires sexuels.

Vous souhaitez réagir ?

ECRIVEZ-NOUS